lundi 11 mai 2015

Une lutte à quatre


 
(Photo : Icon Sport)


La Pro D2 a rendu son verdict lors de cette dernière journée de phase régulière. En Top 14, tout peut encore arriver puisqu’il reste deux journées pour départager les prétendants aux phases finales et les malheureux candidats à la relégation. Point commun des deux championnats, une lutte à quatre est lancée sur les deux prochains week-ends. 


Pour accéder au Top 14


Bourreau d’Agen à Armandie ce dimanche, l’USAP va retrouver les Agenais à Aimé-Giral dans un peu moins d’une semaine. Une finale avant l’heure entre le troisième et le quatrième de Pro D2. Auteur d’une très belle saison, les Catalans ont toutes les chances de leur côté pour réussir la remontée immédiate en Top 14. Mais on parlait de lutte à quatre car il y aura une autre demi-finale toute aussi intéressante et ouverte. Le Stade Montois va recevoir Albi, le dauphin de Pro D2 face au cinquième. Des Montois qui se sont invités à la fête sur la deuxième partie de saison privant notamment le Biarritz Olympique de tenter sa chance pour retrouver la première division professionnelle. Quatre équipes, deux duels à couteaux tirés pour accéder au Top 14 la saison prochaine avec la Section Paloise.


Pour y rester


Un tout petit peu au dessus de ces courageux barragistes de Pro D2, il se dessine également une bagarre entre quatre clubs mais cette fois-ci pour garder sa place en Top 14. Pour ma part, le sort de Lyon est scellé surtout que le LOU affronte Oyonnax le week-end prochain à Charles Mathon et gagner là-bas est quasi mission impossible. Par contre, les paris sont ouverts pour savoir qui se retrouvera en treizième position à la fin de la saison, soit dans deux semaines. Les valeureux Bayonnais payent un manque certain d’effectif et d’efficacité sur les matchs couperets. Pourtant, ils mériteraient un meilleur classement au vu du jeu produit chaque week-end à domicile comme à l’extérieur. Grenoble aussi fait tâche dans ces quatre potentiels relégués en Pro D2. La machine Landreau s’est enrayée et n’arrive pas à se relancer. Brive comme à son habitude, ne brille pas par ses envolées rugbystiques, sauf qu’en Benito Masilevu a envie de se dégourdir les jambes. Enfin, le Castres Olympique a réalisé une saison catastrophique et doit son regain de fortune à un calendrier favorable avec notamment ce déplacement à Castres totalement galvaudé par Clermont lors de la 23ème journée. Bordeaux et La Rochelle sont presque hors d’atteinte, il ne leur manque qu’un succès pour entériner leur maintien. Vous l’aurez compris, la prochaine journée de Top 14 sera donc cruciale pour tous ces clubs. Quatre équipes, quatre duels à la vie à la mort pour un avenir dans l’élite française.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.