vendredi 10 avril 2015

Un week-end qui va coûter cher

(Photo : Icon Sport)

Le Top 14 s'invite entre les phases finales de Champions Cup avec de belles affiches sur les terrains français. Il y aura aussi de la Pro D2 avec plusieurs duels cruciaux pour l'issue de la saison.



La Rochelle – Stade Français

Un match pour se donner de l’air.

Les Rochelais ont frappé fort en allant s’imposer à Bordeaux-Bègles lors de la dernière journée de Top 14. Mais voilà qu’un nouveau défi s’offre à eux, le numéro trois du championnat vient les affronter sur leurs terres. Des Parisiens qui viennent tout juste de battre l’ASM et postule à une place dans le duo de tête. Pour les hommes de Patrice Collazo, l’heure est à l’humilité et à l’espérance d’une victoire vendredi soir pour rester à distance de la zone rouge.


Racing Metro 92 - Montpellier

Le possible tournant de la saison pour l’un des deux clubs.


Montpellier va mieux depuis le retour de l’enfant chéri du club et ouvreur talentueux, François Trinh-Duc. L’effet Jake White se ferait-il enfin sentir ? Rien de mieux qu’un déplacement dans les Hauts-de-Seine pour le savoir. De leur côté, les Ciel et Blanc ont dû digérer une élimination cruelle en quart de finale de Champions Cup. Une victoire permettrait aux franciliens de retrouver le sourire et de garder du confort en vu de la qualification en barrages. Pour le MHR, l’opportunité est donnée de recoller pour de bon aux six premiers du Top 14.

Castres – Bordeaux Bègles

Un match à la vie, à la mort.

L’UBB n’y arrive plus. Après le revers à domicile contre La Rochelle, l’heure est à la remise en question pour les hommes de Raphaël Ibanez. S’ils veulent garder un espoir de phases finales, il faut impérativement gagner à Pierre-Antoine ce samedi. Dans le scénario inverse, le bas de tableau du Top 14 se rapprocherait dangereusement. Une zone de turbulence dont voudrait sortir pour de bon des Castrais ragaillardi par leur victoire en terre grenobloise. Une chose est sûre, le perdant se compliquera grandement sa tâche de fin de saison.


Stade Toulousain – Aviron Bayonnais

Un duel de club mythique.

Bayonne a beau être onzième, cette affiche a de la gueule. D’ailleurs, de la gueule, les entraîneurs des deux camps en ont fait preuve cette semaine avec un bref échange d’amabilité par médias interposés. De quoi faire monter la pression avant cette confrontation aux enjeux divers. Le calcul est simple, Toulouse est dans les six mais doit gagner pour y rester, Bayonne n’est plus qu’à trois points de la zone de relégation et doit se donner un peu d’air.


Brive – Lyon

À couteaux tirés.

Il ne fera pas bon de traîner trop longtemps dans les rucks pendant cette rencontre… Pas de cadeau, zéro pitié, les deux clubs sont dans l’impasse. Ils n’ont pas d’autre choix que de gagner s’ils veulent rester en Top 14. Brive est douzième à six points du LOU, une victoire permettrait donc aux Corréziens de pousser un peu plus les Lyonnais vers la Pro D2. Pour Lyon, c’est le match de la dernière chance.


Béziers – Narbonne

Nouveau derby pour les Narbonnais.

Après leur victoire contre Perpignan, qui fait d’ailleurs l’objet d’une réclamation de l’USAP, les Audois vont à Béziers pour un derby crucial s’ils veulent rester dans le monde professionnel. En effet, un point sépare le RCNM du premier relégué berjallien. Pour Béziers, il faut gagner pour rester en milieu de tableau et s’assurer un maintien en douceur.


Albi – Aurillac

Pour une place de barragiste.

Duel de concurrent direct puisque Aurillac est cinquième à trois points d’Albi actuellement septième. À égalité avec le BO, les Aurillacois doivent gagner pour rester en position de barragiste pour l’accession en Top 14. Mais Albi veille au grain et compte bien remonter dans le Top 5 synonyme de phase finale. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.