lundi 6 avril 2015

Le coup était (presque) parfait

(Photo : Icon Sport)

On pourra chercher toutes les excuses possibles et imaginables mais il n'y aura pas de demi-finale 100% française à Saint-Étienne cette année. Une nouvelle fois, le diable anglais a fait des misères en hexagone. Sans être meilleurs, les Saracens ont composté leur ticket pour les demi-finales, un cruel destin pour les Franciliens même si le scénario n'est pas nouveau. Fichtre, l'occasion est tout de même ratée de clouer le bec aux Anglais ! Avec la victoire de Toulon et Clermont contre Northampton et les London Wasps, l'occasion était trop belle de prouver la domination du Top 14 sur la Premiership. Malheureusement, comme à leur habitude, les britanniques s'en sont sortis avec une pirouette du destin. Dommage....

Vers une finale française à Twickenham ?


Le RCT et l'ASM ont fait les choses en grand ce week-end. Avec deux victoires "faciles", les co-leaders du Top 14 se positionnent clairement en favoris pour se disputer le titre européen cette saison. Enfin, sur le papier, parce qu'il n'y aura pas de score fleuve en demies... La recette a marché une fois, les Saracens ne se risqueront pas à changer de méthode contre Clermont. Cela pourrait donc être le match piège pour les Auvergnats. Et que dire de la demi-finale de Toulon... Le Leinster, l'ogre irlandais qui a fait des ravages dans sa poule, ne viendra pas à Marseille pour jouer à la baballe ! Vous l'aurez compris, même si on ne le souhaite pas, à tout moment, une finale anglo-irlandaise pourrait pointer le bout de son nez. Pour éviter cela, Toulon comme Clermont devra encore prouver sa solidité et son réalisme sur la scène internationale. Les Français ont presque réussi le coup parfait, mais rien n'est perdu, ils sont encore deux en course pour affirmer leur suprématie sur le rugby européen. D'ici là, place au Top 14 où cela ne devrait pas être tendre non plus...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.