vendredi 3 avril 2015

Champions Cup - Trois clubs français pour quatre places.

(Photo : Icon Sport)

Week-end de phases finales sur la scène européenne. Notamment en Champions Cup où trois clubs français sont encore en course.



Toulon – London Wasps

Un match piège pour le Champion en titre.

Il n’y a pas de doute, les Toulonnais vont avoir la bave aux lèvres ce dimanche au stade Mayol. Après la défaite contre Toulouse et les mots très durs de Mourad Boudjellal, les joueurs n’ont pas d’autre choix que de faire un gros match. Mais attention, si le RCT est Champion en titre, les London Wasps sont largement outillés pour venir s’imposer. Les Londoniens ont tout de même chipé la qualification aux Harlequins et ont notamment accroché le match nul à domicile contre le leader de leur poule, le Leinster. Point fort de cette équipe anglaise : les deux ailiers supersoniques, Tom Varndell et Christian Wade.


Clermont - Northampton

Une affiche de rêve dès le premier tour de phase finale.


Le co-leader du Top 14 rencontre le leader de la Premiership anglaise. Si Clermont doit faire face à de gros clubs comme Toulon, Paris, le Racing Metro 92 à la tête de son championnat, Northampton fait la course seul. Mais en Champions Cup, ils ont reçu un coup sur la tête avec la déconvenue à domicile contre le Racing Metro 92. L’heure sera donc à la revanche. Après avoir pris le pas sur les Saracens et le Munster au stade Michelin, l’ASM va une nouvelle fois devoir s’employer face à ce qui se fait de mieux outre-Manche. À noter les retrouvailles du deuxième-ligne Courtney Lawes avec la France après son énorme plaquage sur Jules Plisson lors du Crunch.


Racing Metro 92 – Saracens

Une revanche et une première pour les Franciliens.


Pour ce premier quart de finale européen des Ciel et Blanc, la tâche va être très ardue. Les Saracens débarquent en force à Colombes avec des stars comme Billy Vunipola, Chris Ashton, Owen Farrell ou encore Kelly Brown. Mais les Franciliens n’ont pas à rougir de leur parcours européen car c’est le seul club à n’avoir jamais connu la défaite en phase de poule. De plus, ils connaissent bien les Saracens puisque c’est cette même équipe qui les avait éliminé à Nantes l’an dernier en HCup. Enfin, les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit ont accompli une vraie performance à Bayonne la semaine dernière avec un match sérieux digne d’une rencontre à élimination directe. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.