jeudi 26 mars 2015

Le sprint final est lancé !

(Photo : Icon Sport)

Très gros week-end de rugby sur les terrains de Top 14 et de Pro D2. À six matchs du terme de la phase régulière du championnat, tous les points sont bons à prendre. C'est l'édito du week-end.



Toulon - Toulouse

Une affiche de rêve pour un duel à couteaux tirés.

Le RCT veut rester premier et Toulouse bataille pour garde une place pour les barrages. Inutile donc de préciser l’importance de ce match pour les deux clubs. Un match qui s’annonce terriblement engagés surtout qu’une nouvelle fois, le club varois a fait les choses en grand. La rencontre est délocalisée au nouveau stade Vélodrome de Marseille et devrait se jouer à guichets fermés. De quoi mettre une ambiance de feu, pour un match de folie avec en toile de fond, le retour de Frédéric Michalak à l’ouverture du RCT face à ses anciens coéquipiers toulousains.


Stade Français - Clermont

Une rencontre pour rester dans le haut de tableau.

Les parisiens sont en quête de régularité même à domicile. Après leur défaite à Jean Bouin face à Grenoble, ils reçoivent le co-leader clermontois du Top 14, de quoi donner des frissons dans le dos au staff de la capitale. Côté ASM, il n’y a vraiment pas le feu car le club a six points d’avance sur le Stade Français. Mais pour Franck Azéma et ses troupes, il ne s’agira pas d’une promenade parisienne, toute occasion est bonne pour prendre des points et se rapprocher d’une qualification d’office en demi-finale du Top 14.


Aviron Bayonnais – Racing Metro 92

Un match à ne pas perdre pour les deux clubs.


Le duel des Ciel et Blanc, deux formations qui se connaissent bien et s’apprécient, mais vendredi soir, en ouverture de cette 21ème journée de Top 14, il n’y aura pas de cadeaux. Bayonne s’est offert une petite avance sur ses concurrents directs au maintien en battant Castres, mais n’est pas encore sauvé. Par contre, en ramenant zéros points de Brive, les Franciliens ne se sont pas facilités la tâche. Ils pointent toujours à la quatrième place du classement mais Toulouse et Grenoble sont à deux et quatre points. Un match capital pour les deux groupes.
    

Grenoble – Castres

Match de l’espoir ou de la mort pour le CO.


L’occasion est belle pour le FCG de réintégrer une place de barragistes puisque Toulouse et le Racing Metro 92 ont chacun un déplacement très compliqué. Sauf qu’en face, il y aura une formation castraise avec les crocs. Défaite interdite pour le club lanterne rouge du Top 14 s’il veut sortir la tête de l’eau. Mais il faudra plus que combattre chez les Grenoblois récents vainqueurs du Stade Français à Paris.


Perpignan – Pau

Quand le leader rencontre son dauphin…

C’est l’affiche de cette 25ème journée de Pro D2. La Section Paloise mène toujours largement les débats avec ses quinze points d’avance sur son premier poursuivant… l’USAP. Des catalans gonflés à bloc puisqu’ils restent sur trois succès consécutifs dont deux à l’extérieur. Avec le duel entre le Stade Montois et Biarritz, l’occasion est donné à Pau mais surtout à Perpignan de creuser l’écart avec ses concurrents directs pour une place en phase finale du championnat.



Mont-de-Marsan – Biarritz

Pour une place sur le podium.


Autre duel de voisins du classement, les Montois sont devant à deux points des Biarrots. Une toute petite avance qui pourrait être accentué en cas de victoire samedi. Sauf que le BO veut profiter de l’occasion pour remonter sur le podium et pourquoi pas venir titiller l’USAP dans le duo de tête. Mais ce sera très compliqué car Mont-de-Marsan vient de chuter lamentablement à Dax après une très belle série de victoires. L’heure sera donc au rachat devant leurs supporters, Biarritz est prévenu.


Bourgoin – Massy

Respirer ou s’engluer.

C’est clairement une affiche très attendue pour les quatre clubs en bataille pour rester en Pro D2. Bourgoin, treizième, face à Massy, seizième, à trois points. Après deux revers à domicile et la réorganisation de son staff, les Massicois n’ont plus le choix, il faut gagner pour garder l’espoir du maintien. Mais Bourgoin ne va pas lâcher le morceau car l’occasion leur est donné de prendre le large et de mettre quasiment deux victoires d’avance sur ses poursuivants. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.