lundi 2 février 2015

Top 14 - La rébellion du bas de tableau

(Photo : Icon Sport)

Les équipes du bas de tableau ont montré les crocs dans ce dernier week-end de Top 14 avant la trêve internationale. Les héros de cette révolte sont les Oyomen qui ont réussi l'exploit d'aller gagner à Jean Bouin, c'est la première équipe à le faire cette saison. Une surprise qui pourtant reflète bien l'état d'esprit des hommes de Christophe Urios. À l'image de leur entraîneur, les Oyonnaxiens ont un mental d'acier allié à une farouche envie d'exister en Top 14. Aujourd'hui, ils sont à trois points du dernier barragiste, bravo messieurs !


La Rochelle et Brive se rassurent, Bayonne et Lyon y étaient presque



Les Rochelais n'ont rien lâché face à l'ogre clermontois si bien que leur victoire a réussi à faire tomber les larmes sur le visage de leur entraîneur Patrice Collazo. Brive aussi a mis les points sur les i en corrigeant Grenoble à Amédée-Domenech. C'est surtout le zéro qui fait mal aux Grenoblois et qui souligne l'efficacité défensive des Brivistes. Par contre, Lyonnais comme Bayonnais ont du se mordre les doitgs. Le LOU est mort à trois points du Racing Metro 92. Après avoir battu Paris et Clermont, un troisième "gros" à tomber au Matmut Stadium aurait fait du bien aux esprits des hommes de Lionel Nallet. L'Aviron Bayonnais n'a pas du tout à rougir de sa prestation à Mayol. Diminués par une infirmerie pleine, les Ciel et Blanc ont lâché les chevaux pour offrir un match haletant face au double champion en titre. Au final, le plus fort à gagner mais le RCT a eu très chaud. Il ne fait aucun doute que ces deux équipes ont le potentiel pour rester. Il manque seulement de la régularité.

Castres coule face à Toulouse


Enfin, le vice-champion castrais a de nouveau mordu la poussière. Défait cette fois-ci par Toulouse à Pierre-Antoine, le CO a pris un gros coup sur la tête. Englué à la dernière place du Top 14, le Castres Olympique n'y arrive pas et voit la Pro D2 se rapprocher à grand pas. Une réaction est attendue urgemment sinon le club ne se relèvera pas de ses déboires.

Vous l'aurez compris, mis à part Castres, les "petits" du Top 14 ont lancé un message fort ce week-end : on ne lâchera rien tant qu'on n'est pas maintenu dans ce championnat ! Ça promet...

Arnaud Rey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.