lundi 5 janvier 2015

Maintien ou phases finales, les batailles sont lancées !

(Photo : Icon Sport)

L'année 2015 a commencé tambours battants sur les terrains de Top 14. La course aux phases finales commence clairement à se faire sentir tout comme celle au maintien. Désormais, grosses comme petites écuries sont dans le même bateau avec comme motivation commune de gagner des matchs. 

La bataille des positions


Même s'il reste encore beaucoup de matchs à jouer, la pression commence à monter. En haut du tableau, c'est le jeu des chaises musicales. Et pour l'instant, les meilleurs à ce jeu-là sont les Clermontois, les Parisiens et les Franciliens du Racing Metro 92. Trois forces tranquilles qui continuent leur petit bonhomme de chemin sans grandes embûches. Les Toulonnais ne sont pas non plus à la traîne mais ils s'inquiètent après ces deux défaites coup sur coup qui les a décalé au rang de barragistes. Après ils sont quatre à pousser fortement derrière ce quatuor de tête. Toulouse, Montpellier, Bordeaux-Bègles et Grenoble, quatre prétendants de choix pour les six premières places. Mais encore plus intéressant, c'est ce qui se passe après dans la deuxième moitié du classement où commence une véritable guerre pour rester en Top 14. 

  Rigueur et discipline comme facteurs clés


Ce qui sépare aujourd'hui, les équipes du haut de tableau de celles d'en bas, c'est la rigueur et la discipline. La Rochelle, lanterne rouge du Top 14, peut à tout moment poser de gros soucis voir battre le leader clermontois. Mais les Rochelais sont derniers par manque de rigueur en conquête et dans l'engagement. Même rengaine pour les Bayonnais battus à Brive samedi. Dans les clous jusqu'à 20 minutes de la fin de la rencontre, ils se sont sortis du match tout seul en multipliant les fautes bêtes. Voilà le danger de ces écuries moins outillées que celles énoncées plus haut, un défaut de rigueur et c'est la zone rouge ou presque. Ce sera l'enjeu des prochaines rencontres, retrouver les basiques à l'image des Castrais et des Montpelliérains qui retrouvent des couleurs en concassant tout le monde dans les zones de combat. Simple, efficace, que demander de plus ? Du jeu ? Une fois les basiques en place, il reviendra naturellement.

Arnaud Rey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.